Accueil Non classé Volatilité de l’électorat : bienvenue en zone grise

Volatilité de l’électorat : bienvenue en zone grise

0
0
17

L’un des enseignements de ce premier tour est le différentiel important de voix obtenues entre le binôme Mallié/Ventron aux Départementales et la liste Muselier aux Régionales.

Il y a exactement 548 voix de différence, ce qui signifie que près d’un électeur sur six a voté Ventron sans pour autant voter Muselier. Une sorte de « zone grise » qui échappe à la logique politique (*) ou plus exactement à la logique des politiques.

Est-ce surprenant ? Pas tant que ça…

D’abord, le Cabriessien gaulois est libre et entend bien le rester. La logique qui est une évidence pour un politique ne l’est pas pour le citoyen de la rue.

Ensuite, l’élection départementale concerne les quelques milliers de votants d’un canton, alors que les régionales s’étendent sur une zone de plus de 5 millions d’habitants, de Valréas à Menton.

Avec cette dimension avant tout locale, aux départementales –et c’est encore plus vrai sur notre canton- , les prophètes sont du pays. Gachon à Vitrolles, Mallié à Bouc et … Ventron à Cabriès.

Les régionales répondent, elles, plus à un vote d’affinité politique qu’un vote de terroir.

Dimanche, nous repartons aux urnes.

On ne va pas survendre un suspense insoutenable, et même si on connait nos fondamentaux électoraux et qu’il est vrai que les musiciens seront payés uniquement à 20h, l’une des véritables interrogations concerne la possible évolution osmotique de notre zone grise locale.

(*) Dans un post aujourd’hui, AV entend bien réduire cette zone grise, en lançant un appel « Notre Région est en Danger ». https://www.facebook.com/amapolagimenez.ventron/posts/10159341951354320

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par observatoirecabries
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Silence, ça pousse!

– A Saint Victor, RTE (ex ERDF) prend soin des plantes. Anthemis, Thymus, Dactylon, …